Photographies d’Agnès Varda à La Maison Victor Hugo de Paris

Théâtre et photographie Hugo, Nadar, Vilar, Varda, Vitez Honoré, Bricage, Raynaud de Lage…dans le cadre du mois de la photo

6 novembre 2014 au 1er mars 2015

Exposition

Que nous livre le regard du photographe sur le théâtre ? Cette exposition retrace l’histoire de la photographie de théâtre à travers quatre pièces de Victor Hugo : Ruy Blas, Marie Tudor, Les Burgraves et Angelo, tyran de Padoue.

Dès les années 1860-1870, théâtre et photographie entretiennent des liens très étroits. Les portraits de Sarah Bernhardt magnifiée à la ville par Nadar ou par Etienne Carjat dans la Reine de Ruy Blas, jouent alors un rôle essentiel dans la célébrité des acteurs, bientôt relayée par la presse. Au tournant du XXe siècle, grâce à l’évolution de la technique, la photographie de théâtre capte les décors et la mise scène dans leur globalité à l’instar d’Henri Manuel en 1905 pour Angelo, tyran de Padoue.

L’invitation faite à Agnès Varda, dont les photographies seront au cœur de l’exposition, permettra de montrer les tirages qui ont immortalisé les mises en scène de Jean Vilar pour Ruy Blas en 1954 avec Gérard Philipe ou Marie Tudor en 1955 incarnée par Maria Casarès. Consacrant les grandes heures du renouveau théâtral en France avec le TNP et le Festival d’Avignon, le regard d’Agnès Varda a su aussi capter les coulisses, les amitiés et l’esprit de troupe.

Un peu plus tard, Claude Bricage revendique la subjectivité des photographies de théâtre comme dans Les Burgraves en 1977 mis en scène par Antoine Vitez quand celles du photographe indépendant Christophe Raynaud de Lage éclairent l’approche cinématographique de Christophe Honoré revisitant Angelo, tyran de Padoue en 2009.

Autant de « Regards croisés » qui agissent comme une alchimie entre le théâtre et la photographie, comme autant d’interprétations uniques et de multiplicité des points de vue sur la création théâtrale.

http://maisonsvictorhugo.paris.fr/fr/expositions/regards-croises