Un peu de Varda au Lux de Valence

du 14 février au 15 avril 2013

du 14 février au 15 avril Un peu de Varda à Valence installations, photographies, films d’Agnès Varda en collaboration avec Ciné-Tamaris vernissage le 14 février à 18h en présence d’Agnès Varda

Artiste pluridisciplinaire, photographe, cinéaste, Agnès Varda est l’une des grandes figures du cinéma français, engagée depuis plus de dix ans dans le domaine des arts plastiques. Passionnante, foisonnante, sa production propose également une réflexion essentielle sur les images et leur sens qui dépend de qui les regarde et comment.

Un peu de Varda à Valence constitue un événement pour lux, emblématique pour cette scène nationale singulière qui met au coeur de sa programmation le cinéma, projeté et exposé, à la croisée du spectacle vivant et des arts plastiques, créant des dialogues entre patrimoine et création contemporaine. Un peu de Varda à Valence associe exposition, cinéma et rencontres.

L’exposition

Agnès Varda mêle dans ses installations photographies et images de cinéma. Elle met en contact ses travaux anciens avec son regard d’aujourd’hui. Comment relire une photographie prise il y a 30 ans et la relire autrement encore 20 ans plus tard ? Comment ré-inventer la réalité : à partir de modestes patates en forme de coeur elle a créé un triptyque à la gloire de l’énergie vitale et poétique qui sort de ces patates vieillies… Les oeuvres exposées : Patatutopia, Patates coeurs, Cheminée Patate, Ulysse, 3 Autoportraits, Bouches du Rhône.

Le cinéma

En écho à l’exposition, lux propose une rétrospective de ses films, documentaires, essais, poèmes cinématographiques qui témoignent de la démarche innovante d’Agnès Varda, de sa volonté d’explorer le cinéma dans toute sa richesse, multipliant les formats, les supports, les sujets, les registres et combinant démarche esthétique et politique.

Les rencontres

• avec Agnès Varda à l’occasion du vernissage, le 14 février à 18h, suivi de la projection du film Le Documenteur à 20h. • « Agnès Varda ou la tentation autobiographique » : conférence illustrée de Jacques Gesternkorn, Maître de Conférences à l’Université Louis Lumière Lyon 2, le vendredi 22 mars à 14h. • « Varda ou l’art contemporain », conférence de Raymond Bellour, écrivain, critique et théoricien du cinéma, qui vient de publier La Querelle des dispositifs - cinéma-installations, expositions, édité par POL Trafic, le mardi 2 avril à 18h, suivi de la projection de Sans toit ni loi.