Kung-Fu Master

Un film d'Agnès Varda.
1987
Long métrage de fiction
80 minutes
35 mm – 1/66
Couleur
Avec : Charlotte Gainsbourg , Mathieu Demy , Jane Birkin

Mystères des attirances, des désirs et des timidités, errances et erreurs du cœur…

Synopsis

Au cours d’un printemps pluvieux, une femme de presque 40 ans, Mary-Jane, tombe amoureuse ou plutôt glisse amoureuse d’un garçon de presque 15 ans, Julien, camarade de classe de sa fille Lucy. {{(Ce qui suit dévoile des éléments clés de l'intrigue.)}} Lui essaie de faire partager à Mary-Jane sa passion pour les jeux vidéo, surtout pour {Kung-Fu Master}, un jeu où un karatéka sautillant doit supprimer tous ses adversaires pour délivrer "Sylvia". Au retour d’une escapade dans une île, tout sera remis en ordre par les familles et les proviseurs. Mary-Jane ne reverra plus Julien. Elle souffre de son silence. L’a-t-il aimée? S’est-il moqué d’elle?

Equipe artistique

  • Jane Birkin : Mary-Jane
  • Mathieu Demy : Julien
  • Charlotte Gainsbourg : Lucy
  • Lou Doillon : Lou
  • Judy Campbell : la mère
  • David Birkin : le père
  • Andrew Birkin : le frère

-* Jane Birkin : Mary-Jane -* Mathieu Demy : Julien -* Charlotte Gainsbourg : Lucy -* Lou Doillon : Lou -* Judy Campbell : la mère -* David Birkin : le père -* Andrew Birkin : le frère

Equipe technique

  • Images : Pierre-Laurent Chenieux
  • Son : Olivier Schwob
  • Musique : Joanna Bruzdowicz
  • Montage : Marie-Jo Audiard
  • Mixage : Paul Bertault

-* Images : Pierre-Laurent Chenieux -* Son : Olivier Schwob -* Musique : Joanna Bruzdowicz -* Montage : Marie-Jo Audiard -* Mixage : Paul Bertault

Festivals et prix

-* 1988 : -** Sélection officielle au Festival de Berlin -** Festival du Film de Femmes à Créteil -** « Primo Mulheres » au Festival du Film de Femmes de Lisbonne -** MOMA, New York – Los Angeles – Florence – Stockholm – Feminale de Cologne -* 1989 : Bruxelles – New Dehli – Hong-Kong -* après 1989 : Brisbane – Cambridge – Moscou – Palerme

Informations techniques


Visa n° 66.419.

Production : Ciné-Tamaris.

Avec le soutien de : en coproduction avec La Sept

Distribution: Ciné-Tamaris.

Crédits musicaux

| {{Titre}} | {{Durée}} | {{Compositeur/Auteur/Éditeur}} | {{Ayant-droits}} | | Adolescences | 429 | Compositeur | Bruzdowicz Joanna | | | | Éditeur | Soc Cine Tamaris No 1 | | | | | | | Someone to Love | 140 | Compositeur | Chichin Frederic | | | | Auteur | Ringer Catherine | | | | Éditeur | Soc Six No 1 | | | | | | | Manifeste | 120 | Compositeur Auteur | Guillou Gerard | | | | | | | Gymnopedie No 1 | 30 | Compositeur | Satie Erik | | | | Arrangeur | Kleynjans Francis | | | | Éditeur | Salabert Francis Edit No | | | | Éditeur substitué | Durand Representant No 3 | | | | | | | Violons Solitaires | 14 | Compositeur | Hertz Jean Jacques | | | | Compositeur | Roy Francois | | | | Compositeur | Wolfson David | | | | | | | Save Me | 80 | Compositeur Auteur | Dias Allan Richard | | | | | | | Œuvre du domaine public | 52 | Domaine public | Domaine public œuvre | | | | | | | Compte de réserve Film | 254 | Compte De Réserve | Unknown |

Les autres films


  • Evénements

    C’EST CE WEEK-END !
    TOUT(e) VARDA en 32 films, sur 3 jours, c’est Agnès Varda au NOUVEAU LATINA

    Agnès Varda sera présente au Latina :
    - vendredi de 12h à 14h
    - samedi de 15h à 20h
    - dimanche de 11h45 à 20h15

    2 séances de signature du coffret TOUT(e) VARDA se tiendront à l’espace librairie au 1er étage du Nouveau Latina :
    - samedi 1er décembre de 18h à 19h30
    - dimanche 2 décembre de 16h30 à 17h30

    1 coffret acheté = 2 places de cinéma offertes !

    Infos : www.lenouveaulatina.com

    www.cine-tamaris.com

    varda.arte.tv

  • La presse en parle

    Françoise Audé, Positif n° 325, mars 1998

    « Kung-fu master (…) restera probablement comme le meilleur témoin d’une époque qui se demande comment liquider la belle démarche libertaire des années 70, qui a été tentée d’utiliser le danger du Sida à des fins de réactions morales. Bien évidemment Agnès Varda rame à contre-courant. Sa contribution au dossier est fracassante parce qu’elle parle le langage de la lucidité. »

    A. Kieffer, Jeune Cinéma, mars 1988

    « Parmi les jeunes, Lucy (Charlotte Gainsbourg) (…) campe une adolescente secrète tout à fait remarquable. Mathieu Demy est un karatéka convaincant aux moments de rage assez crédible. »

    Jacqueline Nacache, La Revue du Cinéma, mars 1988

    "Agnès retrouve ici une simplicité de ton qui lui permet de traiter ce thème délicat avec un infini doigté (…) Jane apporte à cette histoire qui lui tenait au cœur et à la tête, sa douceur, son regard blessé, ses gestes tendres de mère et parfois la gaucherie surprenante de son corps. (…) C’est sans doute le plus beau rôle qu’a tenu Jane à l’écran."

    Claire Clouzot, Biba, avril 1988

    « Mathieu Demy, acteur naturel (15 ans), fils de la réalisatrice, yeux à fondre, minceur d’elfe, est absolument fascinant. »