Le Bel Indifférent

Un film de Jacques Demy.
1957
Court métrage de fiction
28 minutes
35 mm - Eastmancolor
Couleur
  • C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
    C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
    C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
  • C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
    C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
    C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
  • C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
    C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
    C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
  • C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
    C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
    C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
  • C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
    C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
    C (J. Allard) et Emile (A. Bellini)
  • J. Allard, J. Demy et A. Bellini
    J. Allard, J. Demy et A. Bellini
    J. Allard, J. Demy et A. Bellini
  • J. Demy et J. Allard
    J. Demy et J. Allard
    J. Demy et J. Allard

« Le film était fait, si vous voulez, sur l’idée de la souffrance, comme une prière. » Jacques Demy


Synopsis

Dans une petite chambre d’hôtel, une femme attend. Elle guette les bruits sur le palier, téléphone dans un bar pour y demander des nouvelles de son amant. Quand celui-ci rentre, elle lui exprime sa lassitude, sa jalousie, sa colère. Il ressort sans avoir répondu.

Dans une petite chambre d'hôtel, une femme attend. Elle guette les bruits sur le palier, téléphone dans un bar pour y demander des nouvelles de son amant. Quand celui-ci rentre, elle lui exprime sa lassitude, sa jalousie, sa colère. Il ressort sans avoir répondu.

Equipe artistique

-* Jeanne Allard : « C » -* Angelo Bellini : Émile -* et les voix de Georges Rouquier, Jacques Demy et Bernard Evein.

Equipe technique

-* Réalisation: Jacques Demy -* Adaptation: Jacques Demy, d'après la pièce de Jean Cocteau (1940) -* Images: Marcel Fradetal -* Décors: Bernard Evein -* Costumes: Jacqueline Moreau -* Musique: Maurice Jarre -* Montage: Denise de Casabianca -* Son: Jean-Claude Marchetti -* Assistants image: Jacques Duhamel et Paul Souvestre -* Assistant son: Jean Labussière -* Script-girl : Rosine Ader

Bande originale : Maurice Jarre

Informations techniques


Visa n° 19.946.

Production : la Société Nouvelle Pathé-Cinéma.

Avec le soutien de : Restauration grâce au soutien de la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent et du Comité Jean Cocteau.

Distribution: Ciné-Tamaris.

Détails du tournage: Tourné du 25 mai au 3 juin 1957 aux studios de Neuilly.

Les autres films


Boutique

DVD disponible

Entrez dans la Boutique ...

  • Evénements

    Exposition « Le monde enchanté de Jacques Demy » à La Cinémathèque française

    Le cinéma de Jacques Demy dessine un monde. Un monde de villes portuaires (Nantes, Nice, Cherbourg, Rochefort, Los Angeles, Marseille) traversé de chassés-croisés amoureux, où l’imaginaire a toujours raison de l’impossible.Dix-neuf films que le cinéaste désirait tous, « liés les uns aux autres ». Une comédie humaine Pop, entrelacée de songes, formée d’une pléiade de personnages « en-chantés », oscillant entre dérision subtile des mots et sensualité.Sa galaxie se compose de matelots, forains, jumelles excentriques, fée des Lilas, princesse, ouvriers, marchand de télé ou Orphée moderne. Jacques Demy (1931-1990) est un de ces cinéastes magiciens, qui a su garder son enfanceintacte, continuant d’y puiser toute son énergie créatrice. Puissance desublimation inassouvie, présente aussi dans sa pratique de la photographie et de la peinture, que l’exposition révélera pour la première fois au grand public.Parce qu’à travers sa quête de l’idéal, Jacques Demy n’a cessé de croire au destin, il a réalisé des oeuvres qui, si elles semblent légères, sont profondément engagées. Le chant des poètes se mue alors en choeur du peuple, et Demy de ne jamais oublier de montrer que le réel est là, aux portes de ces « rubans de rêves » que sont pour lui les films.Son cinéma, radicalement émotionnel et esthétique, a valeur de manifeste, comme l’atteste la Palme d’Or qui lui fut remise pour Les Parapluies de Cherbourg, à Cannes en 1964. Ses longs métrages revisitent avec impertinence la comédie musicale hollywoodienne et le mélodrame poétique français, avec une touche de psychédélisme abstrait digne du cinéma expérimental.L’exposition fera rimer ses extraits de films avec des photographies, peintures, dessins, ou sculptures créés par les artistes dont Demy a revendiqué l’influence (Jean Cocteau, David Hockney, Alexander Calder, Raoul Dufy, Niki de Saint-Phalle). Elle proposera une traversée de ce Demy-monde, haut en couleurs, qui est un vrai continent à lui seul.

    Serge Toubiana, Directeur général de La Cinémathèque française

    & Matthieu Orléan, Commissaire de l’exposition

  • Autour du film

    Intégrale Jacques Demy > Le Bel indifférent | La Naissance du jour

    Le Bel indifférent Dans une petite chambre d’hôtel, une femme (...)