Trois Places pour le 26

Un film de Jacques Demy.
1988
Long métrage de fiction
98 minutes
35 mm - Scope - Eastmancolor
Couleur
Avec : Françoise Fabian , Mathilda May , Yves Montand
  • Marion (M. May) et Y. Montand
    Marion (M. May) et Y. Montand
    Marion (M. May) et Y. Montand
  • Y. Montand
    Y. Montand
    Y. Montand
  • Y. Montand sur les marches de la gare de Marseille
    Y. Montand sur les marches de la gare de Marseille
    Y. Montand sur les marches de la gare de Marseille
  • Y. Montand
    Y. Montand
    Y. Montand
  • Marion (M. May)
    Marion (M. May)
    Marion (M. May)
  • Marion (M. May) et Y. Montand
    Marion (M. May) et Y. Montand
    Marion (M. May) et Y. Montand
  • M.-H. de Lambert (F. Fabian) et Y. Montand
    M.-H. de Lambert (F. Fabian) et Y. Montand
    M.-H. de Lambert (F. Fabian) et Y. Montand
  • Y. Montand
    Y. Montand
    Y. Montand

« On part en chantant sur les escaliers, c’est joyeux, et eu fur et à mesure que le film avance, la comédie s’éloigne. »

Jacques Demy


Synopsis

Film dédicacé : « À Agnès V... » Yves Montand retourne à Marseille pour y préparer un nouveau spectacle autobiographique avec sa partenaire féminine, son metteur en scène et son producteur. Marion, une parfumeuse qui vit avec sa mère, Marie-Hélène, dans un appartement de la Canebière, est une admiratrice du chanteur et rêve de devenir danseuse.

(Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.)

Film dédicacé: « À Agnès V... » Yves Montand retourne à Marseille pour y préparer un nouveau spectacle autobiographique avec sa partenaire féminine, son metteur en scène et son producteur. Marion, une parfumeuse qui vit avec sa mère, Marie-Hélène, dans un appartement de la Canebière, est une admiratrice du chanteur et rêve de devenir danseuse. {{(Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.)}} La jeune femme ignore que son idole est le grand amour de sa mère, celle-ci ayant quitté Montand alors qu’elle était enceinte de Marion. Marie-Hélène donne un rendez-vous à Montand et lui ment sur sa situation conjugale. Elle lui parle de leur fille. Parallèlement, Montand propose à Marion, venue lui demander des places pour son spectacle, de tenir le rôle principal à ses côtés, à la suite du désistement imprévu de sa partenaire. À l’issue de la première représentation, triomphale, Marion et Montand passent la nuit ensemble. Le matin, la conversation fait comprendre à Marion que Montand est son père. Elle va chercher sa mère et les deux femmes se rendent ensemble au rendez-vous que Montand lui avait donné à la gare Saint-Charles. © Olivier Père, 2010

Equipe artistique

  • Yves Montand : lui-même
  • Mathilda May : Marion
  • Françoise Fabian : Marie-Hélène de Lambert
  • Patrick Fierry : Toni Fontaine

-* Yves Montand: lui-même -* Mathilda May: Marion -* Françoise Fabian: Marie-Hélène de Lambert -* Patrick Fierry: Toni Fontaine -* Catriona MacColl: Betty Miller -* Paul Guers: Max Lheeman -* Antoine Bourseiller: Fonteneau -* Jean-Claude Bouillaud: le capitaine Gérald -* Christophe Bourseiller: Serge -* Geoffrey Carey: Michael -* Sophie Castel: la réceptionniste -* Marie-Dominique Chayze: Nicole -* Raoul Curet: le directeur de l'hôtel -* Mathieu Demy: Derderian -* Danielle Durou: Mademoiselle Destain -* Michel Dussarat: le comte Amalfi -* Bertrand Lacy: Steve Larsenal -* Pierre Maguelon: Marius Ceredo -* Mania Mhaidze: Fernande Mallet -* Christiane Minazzoli: Madame Simonot -* Carlo Nell: Berlingot -* Georges Néry: le deuxième gardien du radoub -* Jacques Nolot: Marcel Amy -* Luc Paulun: le joueur de boules -* Laurent Quéva: José -* Jean-Louis Rolland: Audiffred -* Gille Rizzo: l'animatrice -* Jean-Pierre Spano: le premier gardien du radoub -* Hélène Surgère: la première libraire -* Jean-Benoît Terral: le gardien de l'hôtel -* Dominique Varda: le deuxième libraire -* Cathy Varda: Alice -* Joëlle Vautier: Rosalie, l'habilleuse -* Christine Carrère, Anita Dargorn, Blaise Gérard Dur, Hubert Helleu, Théo Holtrnann: les danseurs journalistes et Margaret Holmes, Jody Moccia, William Holden jr, Edgar Godineaux, Maria Casella, Mylène Riou, Claire Jouvenel, Prudence Weir, Odile Radenne, Cécile Maestre, Valérie Moine, Corinne Sévilla, Marcello Solari, Francisco Serre, Mialy Rajohnson, Thierry Walker, Franck Masse, Eric Nicolas, Marc Camboulas, Christophe Danchaud, Beth Rigaud, Sandra Cordero, Muriel Philippe, Géraldine Pailhas, Christine Rogliano, Jeanine Saliba, Hervé Orset, Xavier Perez Mas, Eupremio Greco, Claude Aymon, Guy Ruolt de Saint Germain, Morad Anekkar, Jean-Marc Chastel, Johns Rajohnson, Carlos Silva, Jean-Charles Colin, Dimitri Chalazonittis, Mario Tarfforeau, Thomas Healy, Pierre Annez, Benny Luke, Patrick Ramires, Jean-Marc Baudéan, Hoachim Sautter, Thierry Gondet, Armando Estima, Pascal Montrouge, Philippe Fargant, Herb MacCoy, Derek Williams, Eric Martin, Gavin Mills, Bruno Batlo, Bruno Colinet (danseurs) et la participation des Bluebell Girls du Lido.

Equipe technique

  • Scénario, dialogues, lyrics et réalisation : Jacques Demy
  • Images : Jean Penzer
  • Décors : Bernard Evein
  • Costumes : Rosalie Varda
  • Script-girl : Annie Maurel
  • Montage : Sabine Mamou
  • Son : André Hervée
  • Chorégraphie : Michael Peters

-* Scénario, dialogues, {lyrics} et réalisation: Jacques Demy -* Images: Jean Penzer -* Décors: Bernard Evein -* Costumes: Rosalie Varda -* Script-girl: Annie Maurel -* Montage: Sabine Mamou -* Son: André Hervée -* Chorégraphie: Michael Peters -* Assistants réalisateurs: Denis Epstein, Patrice Martineau, Douglas Law, Alain Kerveillant -* Assistants image: Yves Agostini, Michel Coteret, Eric Vallée -* Photographe: Sylvain Legrand -* Assistants décor: Georges Glon, Gabriel Béchir, Jean-Claude Bourdin, Françoise Hardy -* Assistants chorégraphes: David Robertson, Richild Springer -* Montage son: Stéphanie Granel -* Assistants montage: Olivier Ducastel, Anette Dutertre -* Accessoiristes: Gilbert Piéri, Guy Monbillard -* Régisseur d'extérieurs: Jean-Pierre Nossereau -* Peintres-décorateurs: François Marcepoil, Edouard Bartyzel -* Assistants costumes: Françoise Disle, Simone Leroy, Suzette Montlouis -* Assistant son: Michel Bensaid -* Coiffures: Sidonie Constantien -* Maquillage: Eliane Marcus, Jackie Reynal -* Doublage: Gilbert Crozet -* Bruitage: Jonathan Liebling -* Mixage : Bernard Leroux, Claude Villand -* Chef électricien: André Nové -* Chef machiniste: Marc Moncel -* Éditions musicales: Renn Productions, Productions Michel Legrand -* Auditorium: Paris Studio Cinéma -* Attachée de presse: Josée Bénabent-Loiseau -* Régie: Bernard Vaillant, Jacques Allaire (Marseille), Sissi Manciet, Colette Lopez -* Secrétariat de production: Jacqueline Tolianker -* Administration de production : Marie-Jo Testard, Colette Suder, Marlène Hahn -* Directeur de production: Michel Choquet -* Producteur associé: Jacques Tronel -* Producteur exécutif: Pierre Grunstein

Bande originale : Musique écrite et dirigée par Michel Legrand

Analyses

Un voyage dans le Demy-monde

Trois places pour le 26 devaient marquer la réconciliation de Jacques Demy avec le succès et un genre qu’il a inventé de toutes pièces, la comédie musicale française. Au lendemain du triomphe de Jean de Florette avec Yves Montand, Claude Berri décide de produire ce projet initié dans les années 1970 par Jacques Demy qui pensait déjà au chanteur-comédien dans le rôle principal. (...)

Informations techniques


Visa n° 67.673.

Production : Claude Berri pour Renn Productions.

Distribution: AMLF.

Détails du tournage: Tourné de mai à août 1988 aux studios de la SFP à Bry-sur-Marne ainsi qu'en extérieurs naturels à Marseille et dans l'appartement d'Yves Montand place des Vosges (scène coupée). Sortie en France le 23 novembre 1988.

Crédits musicaux

| {{Titre}} | {{Durée (en sec.)}} | {{Compositeur/Auteur/Éditeur}} | {{Ayant-droits}} | | Trois Places pour le 26 | 880 | Compositeur | Legrand Michel | | | | Éditeur | Soc Pathe Production No1 | | | | Éditeur | Soc Legrand Nouv No 1 | | | | | | | Trois places pour le 26 | 1289 | Compositeur | Legrand Michel | | | | Auteur | Demy Jacques | | | | Éditeur | Soc Pathe Production No1 | | | | Éditeur | Soc Legrand Nouv No 1 | | | | | | | Singin’ in the Rain | 7 | Compositeur | Brown Nacio Herb | | | | Auteur | Freed Arthur | | | | Sous éditeur | Publication F Day Emi N | | | | Éditeur | Robbins Mc Corp | | | | Sous éditeur | F Day Et Hunter Gmbh | | | | | | | Cheek to Cheek | 10 | Compositeur Auteur | Berlin Irving | | | | Sous éditeur | Publication F Day Emi N | | | | Éditeur | Berlin Irving Inc | | | | Compositeur | Berlin Irving A C | | | | Adaptateur | Cailleteau Rene | | | | Éditeur | Berlin Irving Mus Corp | | | | | | | I Wanna be loved by you | 10 | Compositeur | Ruby Harry | | | | Compositeur | Stothart Herbert | | | | Auteur | Kalmar Bert | | | | Arrangeur | Salabert Francis Comp | | | | Éditeur | Harms W B Music | | | | | | | Les Parapluies de Cherbourg | 7 | Compositeur | Legrand Michel | | | | Auteur | Demy Jacques | | | | Éditeur | Soc Legrand No 1 | | | | Éditeur | Soc P F L No 1 | | | | | | | Que reste-t-il de nos amours | 25 | Compositeur Auteur | Trenet Charles | | | | Compositeur | Chauliac Leon | | | | Éditeur | Salabert Francis Edit No | | | | Sous éditeur | Universal Int Mgb Ltd | | | | | | | Vie qui va | 9 | Compositeur Auteur | Trenet Charles | | | | Éditeur | Breton Mme Edit No 1 | | | | Arrangeur | Emer Michel | | | | | | | À Paris | 15 | Compositeur Auteur | Korb Nathan | | | | Éditeur | Chant Du Monde Edit No 1 | | | | Éditeur | Soc Semi No 1 | | | | Arrangeur | Thomson Yvonne | | | | | | | U G C | 15 | Compositeur | Guelis Alain | | | | Éditeur | Films Michel Francois | | | | | | | Douce France | 33 | Compositeur Auteur | Trenet Charles | | | | Auteur | Chauliac Leon | | | | Éditeur | Salabert Francis Edit No | | | | Sous éditeur | Universal Int Mgb Ltd | | | | | | | Dans les plaines du Far West | 25 | Compositeur Auteur | Melone Michel | | | | Auteur | Vanderhaeghen Maurice | | | | Éditeur | Soc Meridian No 1 | | | | Sous éditeur | Peer Music Uk Ltd | | | | | | | Lily Marlene | 42 | Compositeur | Schultze Norbert (de 1) | | | | Auteur | Leip Hans | | | | Adaptateur | Lemarchand Henri | | | | Éditeur | Apollo Verlag Paul Linke | | | | Sous éditeur | Soc Continental No 3 | | | | | | | Les feuilles mortes | 34 | Compositeur | Kosma Joseph | | | | Auteur | Prevert Jacques | | | | Éditeur | Enoch Cie N 1 | | | | Arrangeur | Enoch Jacques | | | | | | | La vie en rose | 25 | Compositeur | Guglielmi Louis | | | | Auteur | Gassion Edith | | | | Éditeur | Seiller Roger Edit No 1 | | | | | | | In the mood | 52 | Compositeur | Garland Joseph C | | | | Auteur | Razaf Andy | | | | Éditeur | Shapiro Bernstein And C | | | | Editeur substitué | Peter Maurice Mc Co Ltd | | | | Éditeur | Soc Peter No 2 | | | | | | | Douce Folie | 120 | Compositeur | Legrand Michel |

Générique original

Trois places pour le 26 (1988) Directed by Jacques Demy Writing credits (in alphabetical order) Jacques Demy Cast (in alphabetical order) Jean-Claude Bouillaud Antoine Bourseiller .... Fonteneau Christophe Bourseiller .... Serge Geoffrey Carey .... Michael Sophie Castel Marie-Dominique Chayze .... Nicole Raoul Curet Mathieu Demy .... Derderian Danielle Durou .... Mlle Destain Françoise Fabian .... Mylene de Lambert Patrick Fierry .... Toni Fontaine Paul Guers .... Max Leehman Bertrand Lacy .... Steve Larsenal Catriona MacColl .... Betty Miller Pierre Maguelon .... Marius Ceredo Mathilda May .... Marion Yves Montand .... Yves Montand Jacques Nolot .... Marcel Amy Jean-Louis Rolland .... Audifred Hélène Surgère Dominique Varda Produced by Claude Berri .... producer Original Music by Michel Legrand Cinematography by Jean Penzer Film Editing by Sabine Mamou Production Design by Bernard Evein Costume Design by Rosalie Varda Second Unit Director or Assistant Director Olivier Ducastel .... assistant director Douglas Law .... second assistant director Other crew Yves Agostini .... camera operator

Boutique

DVD disponible

Entrez dans la Boutique ...

  • Evénements

    Exposition « Le monde enchanté de Jacques Demy » à La Cinémathèque française

    Le cinéma de Jacques Demy dessine un monde. Un monde de villes portuaires (Nantes, Nice, Cherbourg, Rochefort, Los Angeles, Marseille) traversé de chassés-croisés amoureux, où l’imaginaire a toujours raison de l’impossible.Dix-neuf films que le cinéaste désirait tous, « liés les uns aux autres ». Une comédie humaine Pop, entrelacée de songes, formée d’une pléiade de personnages « en-chantés », oscillant entre dérision subtile des mots et sensualité.Sa galaxie se compose de matelots, forains, jumelles excentriques, fée des Lilas, princesse, ouvriers, marchand de télé ou Orphée moderne. Jacques Demy (1931-1990) est un de ces cinéastes magiciens, qui a su garder son enfanceintacte, continuant d’y puiser toute son énergie créatrice. Puissance desublimation inassouvie, présente aussi dans sa pratique de la photographie et de la peinture, que l’exposition révélera pour la première fois au grand public.Parce qu’à travers sa quête de l’idéal, Jacques Demy n’a cessé de croire au destin, il a réalisé des oeuvres qui, si elles semblent légères, sont profondément engagées. Le chant des poètes se mue alors en choeur du peuple, et Demy de ne jamais oublier de montrer que le réel est là, aux portes de ces « rubans de rêves » que sont pour lui les films.Son cinéma, radicalement émotionnel et esthétique, a valeur de manifeste, comme l’atteste la Palme d’Or qui lui fut remise pour Les Parapluies de Cherbourg, à Cannes en 1964. Ses longs métrages revisitent avec impertinence la comédie musicale hollywoodienne et le mélodrame poétique français, avec une touche de psychédélisme abstrait digne du cinéma expérimental.L’exposition fera rimer ses extraits de films avec des photographies, peintures, dessins, ou sculptures créés par les artistes dont Demy a revendiqué l’influence (Jean Cocteau, David Hockney, Alexander Calder, Raoul Dufy, Niki de Saint-Phalle). Elle proposera une traversée de ce Demy-monde, haut en couleurs, qui est un vrai continent à lui seul.

    Serge Toubiana, Directeur général de La Cinémathèque française

    & Matthieu Orléan, Commissaire de l’exposition

  • La presse en parle

    Claude Baignières, Le Figaro, novembre 1988

    « Un grand tourbillon qui vous roule bien au-delà du quotidien dans un univers réel. »

    Annie Coppermann, Les Échos, novembre 1988

    « Le Demy de l’émotion souriante, de la couleur qui rit, du bonheur, en somme de filmer et de montrer une belle histoire qui rendra le public heureux. »

    Anne de Gasperi, Le Quotidien de Paris, novembre 1988

    « 3 places pour le 26, une date mémorable pour le cinéma français. »

  • Autour du film

    Intégrale Jacques Demy > Trois places pour le 26

    Yves Montand revient à Marseille, sa ville natale, pour son (...)

    Un voyage dans le Demy-monde

    Trois places pour le 26 devaient marquer la réconciliation de (...)